Rechercher
  • patrick2281

Interview d'expert : L’homme n’est pas le problème mais la solution !

Dernière mise à jour : 30 sept. 2021

Pour ce 2ième interview d’expert, nous donnons la parole à Annabelle Orléac, EHS Country Manager France & EHS AFOS French Over Seas Support chez PPG Business France Support



"Le changement de culture est quelque chose qui prend du temps, qui s’accompagne, fait de beaucoup de partages, d’accompagnements et de petites étapes qui constituent un passionnant voyage"





Quel est selon-vous le niveau de culture sécurité dans les entreprises françaises ?

Il varie tout de même selon les secteurs d’activités. Cependant, je dirai en mode réactif et dépendant pour reprendre la courbe de Bradley. Le niveau interdépendant est encore très rare. Il est encore beaucoup de réactions attentistes du type « c’est pas à moi de faire, c’est au HSE ». Le changement de culture est quelque chose qui prend du temps, qui s’accompagne, fait de beaucoup de partages, d’accompagnements et de petites étapes qui constituent un passionnant voyage. Nous devons progresser dans la définition de nos objectifs individuels et d’entreprise. Qu’est-ce qui est le plus important? Le « 0 accident » ? Ou bien s’assurer que l’analyse de nos accidents soit si creusée et consciente de nos faiblesses systémiques que la réoccurence devienne la priorité ? Voire même analyser de la même façon ce qui fait que tout s’est bien passé ! Montrer du doigt la personne, l’équipe, le site qui a du retard dans son programme ou récompenser le chemin parcouru, soutenir les efforts de correction de non conformités et apporter un soutien continu ? Le système progresse, c’est évident, nous sommes dorénavant bien plus conscients des risques, à tout niveau, nous avons de plus en plus de moyens techniques, maintenant nous devons nous tourner vers une intégration, en fait, un monde où les Services HSE seraient tellement intégrés dans le quotidien de tous qu’il ne serait plus un service en tant que tel... oui, il y a encore du chemin…


Quels sont les plus grands défis pour réussir à renforcer la culture sécurité ?


Arrêter de chercher des fautes et comprendre que l’ensemble du système agit sur chaque élément : L’organisation, l’environnement, les autres individus, les process... et que tout ceci induit des erreurs. Aucun d’entre nous n’a l’intention d’aller au travail le matin pour faire un mauvais travail. Alors il est essentiel de trouver les synergies, de comprendre l’écosystème... pour pouvoir mettre en œuvre les actions pour l’améliorer.


Qu’est-ce qui fonctionne le mieux pour agir sur les comportements ?


Montrer, expliquer, accompagner, encore et encore... et encore !

De la bienveillance... Ne pas partir du principe que la personne doit forcément se souvenir de quelque chose juste parce que je lui ai dit en accueil sécurité une fois il y a 4 ans... Il nous arrive à tous de nous tromper et d’oublier- l’erreur est humaine -, le rôle du superviseur, du manager et de l’organisation est bien alors de renforcer les messages par tous, pas seulement le HSE et par de multiples moyens !

Je ne pense pas que le problème vienne des comportements des personnes en soi. Chacun prend ses décisions à un instant précis avec l’ensemble des éléments à sa disposition pour des raisons qui font sens pour elles. Agir sur les comportements c’est comprendre ce qui a fait sens pour Cette Personne, à Cet Instant pour Cette Tâche.



Que pensez-vous de la notion de « culture juste » ?


Et bien cela renforce l’équitabilité dans l’entreprise. La confiance entre les individus. Mais cela ne peut fonctionner que si l’organisation accepte elle aussi de regarder et d’agir équitablement sur ses propres erreurs.


Je compare souvent avec l’éducation de nos propres enfants. Qu’est-ce qui est le plus durable ? Quand je crie sur ma fille qu’elle a eu tort ou quand je lui explique ce qui le fond du problème, de mes ressentis tout en lui demandant de m’expliquer en retour les raisons de son comportement ? Clairement la 2nde méthode, au moins la prochaine fois, elle tentera une autre approche, elle pourra se tromper encore, néanmoins, elle aura appris. Et nous en temps « qu’éducateur », nous avons aussi le droit de nous tromper et d’apprendre pour faire mieux la prochaine fois.


Si vous aviez une baguette magique, que changeriez-vous pour avoir un impact important sur le nombre d’accidents de travail ?


Un déclic : L’homme n’est pas le problème mais la solution.


Comment renforcer le leadership des managers en matière de sécurité ?


Leur redonner toute leur place sur le terrain aussi, leur permettre de faire confiance à leur équipe, tout en renforçant les responsabilités de tous. Leur Montrer et Expliquer à eux aussi !

Ils ont besoin d’un socle de connaissances sur les règles et ensuite, ils de mettre en pratique la transmission de ces règles et valeurs pour que l’équipe devienne autonome. C’est-à-dire, non pas se passer du manager, mais aussi savoir dire « Stop » et demander de l’aide et du support.

Ce n’est pas parce que l’erreur est humaine que nous ne sommes pas responsables de nos actes et de nos décisions...



280 vues